événement

Festival Variations


quoi

Trois jours d'un nouveau festival consacré aux musiques pour piano et claviers avec un casting hallucinant : Katia & Marielle Labèque, Chassol, Michel Legrand, Nicolas Horvath, Maxence Cyrin, Le Comte, Baptiste Trotignon, Ensemble Amarillis & Louis Sclavis Trio, Tim Dup… 
Du jazz au classique en passant par les musiques électroniques, expérimentales, improvisées ou traditionnelles, ce nouveau festival met en scène les artistes qui imaginent la musique de demain et les figures tutélaires des musiques du passé.
Au lieu unique et en ville.

QUAND
du vendredi 31 mars 2017 au dimanche 02 avril 2017
OU
le lieu unique, quai Ferdinand-Favre, Nantes
COMBIEN
De gratuit à 35 €
TÉL
02 40 12 14 34
SITE

0 rendez-vous sont programmés lors de cet évenement.

L'avis de la rédaction

Festival Variations

du vendredi 31 mars 2017 au dimanche 02 avril 2017
Maxi télescopage

La Fondation BNP Paribas et le lieu unique ont imaginé un nouveau festival dédié aux musiques pour piano et clavier. Du jazz au classique en passant par l’électro, Variations réunit ceux qui imaginent la musique de demain et les figures tutélaires du passé.

On ne saurait trop vous recommander de réserver rapidement. Variations est certes un nouveau festival mais l’affiche est hallucinante. Il y a ici de quoi réunir le public du classique, du jazz, de l’électro. Les curieux qui aiment le mélange des genres et des styles et qui font le pari de la découverte.
Catégorie stars, on retrouve Michel Legrand pour un solo piano au théâtre Graslin (samedi 1er avril) ou Katia & Marielle Labèque. Les sœurs pianistes partageront l’affiche avec Chassol pour une soirée de clôture consacrée à Steve Reich, Moondog ou Bryce Dessner.
“Des télescopages improbables et collisions sensibles”, comme les appelle Patrick Gyger, directeur du lieu unique, il y en aura tout au long de ces trois jours. L’ensemble Amarillis & Louis Sclavis Trio réuniront jazz et baroque dans le même concert. Samuel Boré joue Erik Satie et John Cage, Violaine Cochard & Édouard Ferlet célèbrent Bach. On craque pour l’intégrale des œuvres pour piano de Philip Glass par Nicolas Horvath, soit six heures le samedi puis le dimanche au Manoir de Procé. Chad Lawson joue Chopin et l’Ensemble O, Elpams de Moondog en création. On passera du jazz de Baptiste Trotignon en solo piano à la relecture de Massive Attack, Moby ou Depeche Mode par Maxence Cyrin. Sans oublier Tim Dup qui mêle subtilement piano et musique électronique. On y reviendra.

Patrick Thibault
Piano solo

Entre Michel Legrand qui se retrouvera presque chez lui place Graslin, près de la Cigale, de Lola et de Jacques Demy et Nicolas Horvath qui interprétera l’Intégrale des œuvres pour piano de Philip Glass, difficile de faire un choix. Dimension cinématographique pour le premier et performance pour le second qui jouera deux fois six heures le samedi et le dimanche de 12h à 18h au Manoir de Procé. Ce qui veut dire qu’on peut aller écouter les deux.

Vincent Braud
Noir et blanc

On peut dire que le nouveau festival Variations réunit ceux qui imaginent la musique de demain et les figures tutélaires du passé. Ou plus simplement qu’il décline tout ce qui a des touches noires et blanches. Ou surtout qu’il mise sur le croisement des ambiances, des esthétiques et des publics autour d’une famille d’instruments pour un maximum de surprises.

Vincent Braud
Grand écart

Entre La Tène, Mohamed Lamouri & Mostla Sound System pour une carte blanche à La Souterraine, programme clairement expérimental, Maxence Cyrin et sa relecture de l’électro au piano et les sêurs Labèque, on se dit qu’il y a un monde. Cette carte du grand écart, Variations va la jouer au sein de nombreux concerts. Les sœurs Labèque seront en compagnie de Chassol et l’Ensemble Amarillis habitué de La Folle journée avec Louis Sclavis Trio.

Vincent Braud
Perles rares

Samedi 1er, on découvre ou redécouvre Lino Capra Vaccina, compositeur et percussionniste légendaire qui s’est fait remarquer à la fin de sa nnées 70 avant de sombrer dans l’oubli. Dimanche 2 avril, on ne rate pas Joanna Brouk pour son premier concert en Europe. L’artiste a enregistré un seul album, Hearing, et revient après une parenthèse de 30 ans et sa musqiue diaphane doit autant à Debussy qu’à Harold Budd. Dimanche 2 toujours, à la Chapelle de l’Immaculée, Samuel Boré joue Erik Satie et John Cage et s’applique à faire dialogue les deux.

Vincent Braud
Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
tous les rendez-vous de cet événement
géolocalisation
quai Ferdinand-Favre
Nantes 44000
France
47.2151 -1.5454