événement

Trajectoires


quoi

Un festival en mouvement(s), c’est la proposition de sept acteurs culturels de Nantes et de l’agglo. Un panorama de la danse en ce début 2018 avec des créations, des pièces collectives, des déambulations… Alors, on danse !

QUAND
du samedi 20 janvier 2018 au dimanche 28 janvier 2018
OU
Nantes métropole, Nantes
COMBIEN
.
SITE

0 rendez-vous sont programmés lors de cet évenement.

L'avis de la rédaction

Trajectoires

du samedi 20 janvier 2018 au dimanche 28 janvier 2018
Alors on danse !

Ce nouveau rendez-vous partagé est un panorama de la danse aujourd'hui. C'est aussi l'occasion d'explorer le rapport entre les publics de la métropole nantaise et la danse.

Nantes aime la danse, tel aurait pu être le credo du nouveau festival Trajectoires. Proposé par le CCNN, le Grant T, le lieu unique, Onyx, Stereolux, le TU et Musique et Danse en Loire-Atlantique, le rendez-vous décline la danse sous toutes ses formes. Après les premiers jours, le rythme s'accélère.
Côté créations, le public peut encore découvrir Kromos, un spectacle chorégraphique de science-fiction d'Audrey Bodiguel et Julien Andujar défini comme un Truman Show ou une Space Odity (25 et 26/01 à 21h, TU). Daniel Dobbels présente Sur le silence du temps, une pièce pour cinq danseurs qui creuse le silence enfoui des femmes (24/01 à 21h, Onyx). Yui Kawaguchi, fascinante danseuse berlinoise et performeuse nous immerge dans un environnement de signaux sonores et d'éclats de lumière avec Andropolaroid 1.1 (25/01 à 20h, Stereolux). Le Grand T, lui, présente la dernière création de Phia Ménard, Les Os noirs, un beau et impressionnant solo de Chloée Sanchez qui prend place parmi les pièces du vent de la Compagnie Non Nova (le 26/01 à 20h30 et le 27 à 16h). Les performances Éventails (Jest Act#5) d'Ilaria Turba et Ambra Senatore reprennent à l'Atelier, les 27 et 28 tandis qu'Ambra Senatore propose sa promebnade au Musée d'arts (le 26 à 14h, 15h et 18h, le 27 à 12h, 14h et 15h).
Le CCNN invite Roberto Castello - qui a beaucoup influencé Ambvra Senatore - pour In girum imus nocte et consumimur igni (24 et 25 à 19h). Le lieu unique  présente Foules d'Olivia Granville, spectacle pour 100 danseurs amateurs (24 et 25 à 21h) et Le syndrome ian, le troisième volet de Christian Rizzo sur les danses populaires  (27 et 28 à 19h). On découvre des Solos d'élèves du CNDC d'Angers au Passage Sainte-Croix (le 26 à 12h30). Onyx présente Tsunami de Julien Grosvalet (le 27 à 17h). Et pour finir en beauté ou presque, samedi 2, le CCNN propose Let's dance, une soirée rock à 21h. Alors, on danse !

Patrick Thibault
Collectif

Il y a bien sûr celles et ceux qui ont voulu ce festival. Autour du Centre National Chorégraphique de Nantes, le lieu unique, Onyx et le Grand T et le TU, Stéréolux et Musique et danse en Loire-Atlantique. Mais il y a aussi de grandes pièces de groupes, comme celle du chorégraphe congolais, DeLaVallet Bidiefono, pour 10 danseurs et 4 musiciens (Grand T 22 et 23/01) ou celle de Christian Rizzo (lieu unique 27 et 28/01) autour d’une musique (et d’une danse !) plurielle.

V.B.
Créatif

Ce festival trans-courants propose de partager un certain nombre de créations récentes. On ne danse pas pour rien, de la compagnie Baninga (DeLaVallet Bidiefono) en est une. Celle de Yui Kawaguchi, Andropolaroid 1.1 (Stereolux 25/01), témoigne de la diversité de la création. La chorégraphe mais pas que… est née à Tokyo avant de s’imposer à Berlin. Elle propose ici une réflexion autour de ce qui est étranger et nous plonge dans une installation sonore et lumineuse.

V.B.
Participatif

La danse, plus que tout art, est un langage universel. Des danses enfantines de la maternelle aux danse macabres (un peu plus tard…), on peut danser à tout âge. Trajectoires propose de mettre nos pas dans ceux d’Olivia Grandville. Foules (lieu unique 24 et 25/01) est une pièce pour une centaine de danseurs amateurs autour des mouvements collectifs. Quant à Bérénice Legrand, elle entend ressusciter, un samedi soir (CCNN 27/01), une certaine fièvre autour des répertoires des Stones, de Bowie ou des Rita Mitsouko.

V.B.
Tellurique

Le festival propose certes de réviser nos classiques avec quelques pièces de répertoire, comme celle de Christian et François Ben Aïm (Onyx 21/01), mais il bouscule aussi les conventions avec Rémy Héritier et Laurent Pichaud et leurs drôles de Jeux chorégraphiques (TU 22 et 23/01). Enfin, il puise aussi
dans le vivier de la création et nous invite à découvrir le travail de Louis Barreau (Onyx 26/01), Cédric Cherdel ou de Julien Grosvalet (Onyx 27/01). Avis de tsunami dans les salles.

V.B.
Déambu­latoire

Trajectoires nous fait voyager dans les salles du lieu unique, au Grand T, du TU à Onyx mais la déambulation ne s’arrête pas là. Un parcours dans la ville, samedi 20, en compagnie de Malika Djardi, Olivia Grandville, Julie Nioche… offre l’occasion de “toucher” la danse au lieu unique, à Honolulu ou au 783. Et pour voir les solos des élèves du CNDC d’Angers, c’est au Passage Sainte-Croix qu’il faudra aller.

V.B.
Dare-dare au Musée

Avec deux interprètes complices, Ambra Senatore rend visite (et hommage) à Nicolas Régnier au fil d’une déambulation chorégraphiée. Une invitation à filer dare-dare au Musée.
Musée d’Arts, Nantes. vendredi 26 (14h, 15h, 18h) et samedi 27 (12h, 14h, 15h).

Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
tous les rendez-vous de cet événement