expos

Nicolas Régnier, l'homme libre

Peinture

quoi

Première exposition internationale consacrée à Nicolas Régnier.

Photo : Nicolas Régnier, Autoportrait au chevalet, Cambridge, Fogg Art Museum, Harvard University Art Museums © Mrs. Eric Schroeder

QUAND
du vendredi 1 décembre 2017 au dimanche 11 mars 2018
Lundi: 11:00-19:00
Mercredi: 11:00-19:00
Jeudi: 11:00-19:00
Vendredi: 11:00-19:00
Samedi: 11:00-19:00
Dimanche: 11:00-19:00
Musée d'arts de Nantes, 10, rue Georges-Clemenceau, Nantes
COMBIEN
4 à 8€
SITE

L'avis de la rédaction

Nicolas Régnier, l'homme libre

du vendredi 1 décembre 2017 à 12h au dimanche 11 mars 2018 à 12h
Régnier en maître

Aucun musée, à ce jour, n'a présenté une telle exposition. Nicolas Régnier, l'un des grands peintres du XVIIe, a longtemps été oublié. Le voilà au centre, au propre comme au figuré, et en pleine lumière au Musée d'arts de Nantes.

C'est à Annick Lemoine, spécialiste de la peinture française et italienne, que Sophie Lévy, directrice du musée, a confié la délicate mission de retrouver les œuvres les plus représentatives du plus italien des peintres français. Et c'est un voyage en Italie qu'elle nous propose.
Cette exposition nous emmène ainsi à Rome puis à Venise. Lorsque Nicolas Régnier arrive à Rome, le Caravage est déjà mort. Il fait alors partie de ce courant “caravagesque” qui, comme le mâitre, fait la part belle au réalisme et aux gens du quotidien. Des figures du peuple, comme ces soldats jouant aux dés la tunique du Christ ou son Saint Mathieu vieilissant écrivant sous la dictée d'un ange. Ou encore son Homère aveugle qui, loin d'être trimphant, ressemble à un clochard jouant de la viole pour quelques sous. On le suit donc à Rome, puis à Venise où il s'installe près du Rialto. Il y peint, en homme libre, de nombreux tableaux religieux. Menant parallèlement une activité lucrative de marchand de tableaux.
Une salle numérique complète ainsi l'exposition elle-même, offrant au visiteur de découvrir le Régnier collectionneur. Un (autre) voyage dans le voyage pour découvrir quelques œuvres marquantes de cette époque.

Vincent Braud
Régnier royal !

Une première mondiale au Musée des arts de Nantes. Jamais une exposition n’avait été consacrée à l’œuvre de Nicolas Régnier. Un artiste du XVIIe qui bouscule les frontières (et pas que celles de l’art !) et une œuvre qui traduit la démarche d’un homme libre, inspiré par le sulfureux Caravage. Artiste européen, flamand d’origine mais francophone et italien d’adoption, Nicolas Régnier fut aussi un important marchand d’art à Venise. C’est son parcours que permet de retracer cette exposition en trois espaces. On y découvre les œuvres de ce “poète du quotidien” mais aussi l’étrange dialogue qu’elles peuvent engager avec des peintres des collections nantaises (de Simon Vouet à Guido Reni).

Depuis l’été, le Musée d’arts ne désemplit pas. Les Nantais ont pris le rythme et semblent revenir régulièrement dans cet écrin restauré. À partir de ce samedi, le Musée crée à nouveau l’événement avec la première exposition internationale consacrée à Nicolas Régnier. Le peintre caravagesque du XVIIe siècle résonne particulièrement avec les collections du musée nantais. Repensant l’art du Caravage à Rome, admirateur de Guido Reni à Venise, il est l’un des artistes les plus atypiques de son époque.

Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
géolocalisation
10, rue Georges-Clemenceau
Nantes 44000
France
47.2194 -1.5466

recherche avancée

ou
Uniquement

Le même jour

Bientôt dans ce lieu

Ils y seront