cinéma

The Lost City of Z


quoi

L’histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un des plus grands explorateurs du XXe siècle. Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. 

QUI
de James Gray, avec Charlie Hunnam, Robert Pattinson, Tom Holland, 2h20, USA
Géolocalisez les salles
HORAIRES (du 19 au 25 Juillet)

Aucune date


L'avis de la rédaction

The Lost City of Z

Le paradis perdu

Fort d’une filmographie exemplaire (Little Odessa, The Yards, La Nuit nous appartient) où même mineur (The Immigrant) le film est bon, le grand James Gray, après Two Lovers, nous offre un nouveau chef-d’œuvre.

Fawcett (Charlie Hunnam, mix idéal de Tom Hardy et Viggo Mortensen) ambitionne  l’acceptation de ses pairs anglais qui la lui refusent suite à une filiation qu’ils méprisent. Ses voyages en Amazonie vont l’ouvrir au monde, à la reconnaissance de l’autre. Sa quête d’une civilisation différente de celle de l’homme blanc, les épreuves de la jungle, la solidarité de ses compagnons (dont Robert Pattinson, étonnant et convaincant) vont réorienter ses valeurs, son sens de la vie. C’est celle d’un nouveau monde, d’un nouvel homme à l’orée du XXe siècle que sa femme (Sienna Miller, impeccable) féministe avant-gardiste, et ses enfants, entre soutien et sacrifice, l’aideront à accomplir. Un voyage initiatique, mystique, porté par une foi profonde dans l’élévation bienveillante de l’être et nourri, à l’écart du primitif abrupt et du civilisé dévoyé, par une cité mystérieuse, un paradis perdu.

Laurence Kempf
Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
Photos
vidéo
géolocalisation

Les avant-premières