Loisirs

Sofilm Summercamp 2018

Festival

quoi

Sofilm Summercamp est le festival de toutes les cinéphilies : sans compétition, le festival privilégie les cartes blanches à des personnalités issues du cinéma et d’ailleurs qui viennent partager leur goût du cinéma, en toute simplicité, dans la joie et la bonne humeur.

QUAND
mercredi 20 juin 2018 de 19h00 à 23h30
jeudi 21 juin 2018 de 14h30 à 23h00
dimanche 24 juin 2018 de 14h30 à 23h55
OU
Nantes métropole, Nantes
COMBIEN
5€/place - 50€/pass
SITE

L'avis de la rédaction

Sofilm Summercamp 2018

mercredi, 20 juin 2018 de 19h00 à 23h30
jeudi, 21 juin 2018 de 14h30 à 23h00
dimanche, 24 juin 2018 de 14h30 à 23h55
3 bonnes raisons d’aller au Sofilm Summercamp

Il grandit chaque année un peu plus (10 000 et quelques spectateurs en 2017) tout en restant fidèle à sa philosophie (un barbecue plutôt qu’un espace VIP). Le Sofilm Summercamp est de retour, et voici trois bonnes raisons d’aller y faire un saut.

1. Pour la décontraction non feinte
Les mauvaises langues diront que parfois, l’organisation y est un rien chaotique. C’est le revers de la médaille d’un festival qui ne fait pas que s’auto-proclamer « décontracté » mais le prouve cinq jours durant. Par exemple en organisant son légendaire barbecue où festivaliers et invités partagent le même régime chips-merguez. Ou encore son délirant ciné-karaoké qui a connu un si grand succès à Trempolino l’an passé et qui aura lieu sous les Nefs. En face de Stereolux où – décontraction toujours – des écrans retransmettront en continu les matchs de la Coupe du monde de foot.

2. Pour les choix des invités
Comme toute adresse sympathique, le Summercamp a ses habitués. Côté invités, ils portent les noms de Noël Godin (le pâtissier préféré de BHL…), Barbara Carlotti, Benoît Delépine ou même Abel Ferrara. Ils viendront une nouvelle fois livrer leurs Cartes Blanches. Mais il y a aussi des one shots. Edouard Baer sera de la partie pour présenter un film qui lui tient particulièrement
à cœur mais aussi un Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre en plein air, à deux voix avec (à confirmer) Alain Chabat ! Plus intimiste, Dominique A expliquera ce qui lui plaît tant dans le mélancolique et intransigeant Le Retour d’Andreï Zviaguintsev.

3. Pour passer derrière la caméra
« La ville, terrain de jeu grandeur nature » pourrait être un slogan alternatif du Summercamp. C’est plus exactement la thématique d’une des innovations de l’année : un concours de courts métrages lancé en partenariat avec la Creative Factory qui invite les réalisateurs (aussi bien amateurs que professionnels) à soumettre leurs films pour peut-être les voir projetés dans le cadre du festival (date limite des candidatures : le 13 juin à 23h59)... Et obtenir quelques bons conseils d’Abel Ferrara autour d’un sandwich merguez ?

Matthieu Chauveau
Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
Photos

Le même jour