Retour à la selection
Cinéma

Festival Cinépride 2019

Festival Cinépride 2019 Cinéma

Ces six jours de festival sont l’occasion d’offrir au public une sélection de films du monde entier et souvent inédits en France. La programmation est forte de sa diversité qui propose de découvrir des documentaires, des longs et des courts-métrages sur les thématiques de l’homosexualité et de l’identité de genre.
Photo : Portrait de la jeune fille en feu © Pyramide Distribution

Calendrier Dates :
  • Mardi 11 juin 2019 à 14h00
  • Mercredi 12 juin 2019 à 14h00
  • Jeudi 13 juin 2019 à 14h00
  • Vendredi 14 juin 2019 à 14h00
  • Samedi 15 juin 2019 à 14h00
  • Dimanche 16 juin 2019 à 14h00
Localisation Lieu : Katorza, 3, rue Corneille
44000 Nantes
Prix : 6,9€ / 5,5€
Site web Site : festivalcinepride.com...
L'article

L'article

Toujours + de fierté

Du 11 au 16 juin, Cinépride est de retour au Katorza pour fêter le cinéma LGBTI+ avec une sélection toujours aussi hétéroclite, marquée par la présence d’invités VIP+.

C’est sur une île bretonne, au 18e siècle, que s’ouvre cette année Cinépride… Pas forcément le décor qu’on associe tout de suite au cinéma LGBTI+. Et pourtant, la projection en avant-première de Portrait de la jeune fille en feu est sans conteste l’événement incontournable de cette 16e édition, d’autant plus qu’elle se fera en présence de sa réalisatrice Céline Sciamma, tout juste revenue de Cannes un Prix du scénario sous le bras. Autre temps (très) fort : l’avant-première de Haut-Perchés, signé d’autres figures majeures de la communauté, Olivier Ducastel et Jacques Martineau. L’inaltérable tandem de réalisateurs sera à Nantes le temps d’un festival qui, en 15 longs-métrages, montre par ailleurs toute la diversité du cinéma LGBTI+, aussi ouvert sur la question du genre que des genres (cinématographiques). Pendant six jours, il faut s’attendre à pleurer (drames), apprendre (documentaires), frissonner (romances), rire (comédies dramatiques) voire même s’émoustiller (on dénombre un porno)… Mais aussi à des moments d’échange avec des associations autour de films abordant des sujets de société, pour ne pas dire d’actualité : la discrimination au travail avec The Lavender Scare, l’exil de personnes LGBTI+ avec Luciérnagas. Du sérieux, donc, mais qui ne saurait gâcher les festivités. Le samedi, notamment, il est vivement conseillé de réserver la soirée courts-métrages, avant de filer au Ferrailleur où des DJs tenteront un arc-en-ciel musical entre techno, électro et new wave.  



Matthieu Chauveau
Google map

Où trouver cet événement ?

Commentaires

Vos commentaires

connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les jeux
En ce moment sur le site de WIK, des centaines de places cinés, spectacles, concerts... à gagner!