Retour à la selection
Salon

Foire Internationale de Nantes 2018

Foire Internationale de Nantes 2018 Salon

La Foire Internationale continue de se moderniser. Cette année, elle abandonne la thématique d’un pays et choisit le rock. Un univers à lui tout seul et l’occasion de décliner un maximum d’animations.

Calendrier Dates :
  • Samedi 7 avril 2018 à 10h00
  • Dimanche 8 avril 2018 à 10h00
  • Lundi 9 avril 2018 à 10h00
  • Mardi 10 avril 2018 à 10h00
  • Mercredi 11 avril 2018 à 10h00
  • Jeudi 12 avril 2018 à 10h00
  • Vendredi 13 avril 2018 à 10h00
  • Samedi 14 avril 2018 à 10h00
  • Dimanche 15 avril 2018 à 10h00
  • Lundi 16 avril 2018 à 10h00
Localisation Lieu : Parc des expositions de la Beaujoire, boulevard de la Beaujoire
44300 Nantes
Prix : 4,50 à 6,50€
Site web Site : foiredenantes.fr
L'interview

L'interview

Philippe Manœuvre, l’interview vérité

Journaliste et présentateur d’émissions TV, Philippe Manœuvre est à la fois une figure et la mémoire du rock. À l’occasion de la présentation de son exposition Rock Story à la Foire de Nantes, rencontre.

" « Le rock a su créer une bulle qui aspire tout le monde vers le haut. » "

Que va-t-on découvrir dans votre exposition ?
Quand j’ai préparé l’expo Rock Story, j’ai voulu mettre des balises, pointer les moments où on a vu les mouvements de jeunesse triompher et inventer la musique, la pop, le glam, le hard rock… Avec des tas de figures, le rock est devenu une culture mondiale à un moment où on était tous dans nos petits coins.

Comment avez-vous découvert le rock ?
Depuis Châlons-sur-Marne, on est allé à un festival à Auvers-sur-Oise en stop. À l’arrivée, on était 7000. C’était extraordinaire de découvrir qu’on pouvait être si nombreux. C’était parti et le rock n’a pas cessé de battre des records.

Quel a été le rôle du rock ?
Le rôle du rock a été de liquider l’accordéon. Quand on a entendu Johnny, ça nous a changé d’Aimable et André Verchuren. À partir de là, les artistes ont vendu un million de disques et plus seulement 40.000 disques. En juin 1963, pour le concert de Johnny, place de la Nation, il y avait 150.000 personnes.

Comment fait-on pour inscrire le rock dans le temps présent et ne pas être dans la nostalgie ?
Mais la nostalgie est au cœur du rock et de la musique. Tout le monde aime la musique qu’il a connue pour sa première histoire d’amour. Le mec qui embrasse une fille sur les Who, il oubliera jamais. C’est le regret du moment magique de la découverte du sexe opposé.

Qu’est-ce que ça signifie être rock aujourd’hui ?
Le rock est un peu dans tout. Ça englobe même les vêtements The Kooples. C’est toute une industrie aussi, les maisons de disque, les festivals d’été, le Hellfest, Les Vieilles Charrues… Que le rock soit un peu dans tout, c’est un danger, on peut disparaître. Les dernières Victoires de la Musique ont fait un triomphe au hip hop. C’est fabuleux mais totalement pas rock.

On dit que dans votre enfance, vous passiez vos étés en région ?
Tout à fait. Avec mes parents, on passait nos étés à La Baule. Entre amis enseignants, ils s’échangaient les appartements. J’ai failli me noyer à La Turballe alors ma mère a dit : “On va t’apprendre à nager.” J’ai donc appris à nager dans le port de Saint-Nazaire et je nage hyper bien. Quand on allait à Nantes, c’était la grande ville.

Quel est votre morceau préféré ?
En ce moment, c’est Sympathy for the Devil des Stones. Sorti en 1968, ce morceau devient le symbole du rock. Une chanson magique, très longue avec un texte qui n’a pas pris une ride. La semaine dernière, c’était Everything is broken de Bob Dylan et dans une semaine, ça sera peut-être Johnny.

Que vous a apporté le rock ?
Vaste question. C’était un point commun, une sorte de communion. Le rock a su créer une bulle qui aspire tout le monde vers le haut. Un concert rock réussi fait comprendre le monde. C’est pour ça qu’on allait voir Led Zeppelin. On a toujours pas compris quoi mais ça nous a changé.

Le morceau le plus inavouable ?
I love America de Patrick Juvet. Il y avait tellement de coke que ce morceau disco devient country. C’est phénoménal de mauvais goût assumé et Patrick Juvet était vraiment très beau.



propos recueillis par Patrick Thibault
Bain de jouvence

Ça n’est plus seulement un vent mais une tornade rock qui déferle sur Nantes pour le printemps. Après l’exposition Rock ! Une histoire nantaise au Château des Ducs, la Foire de Nantes, elle aussi, se met au rock. Tout un symbole ! Si on y ajoute les concerts du moment, l’exposition de Philippe Manœuvre, everything will rock you !

La Foire Internationale ne cache pas son nom. C’est d’abord un rendez-vous marchand mais elle entend se renouveler et progresser pour rester un événement incontournable. La 86e édition réunit 600 exposants qui privilégient la relation directe avec le client. Elle s’etend sur 58.000 m2.
Elle se décline en 4 univers : maison et environnement, découvertes, loisirs et bien-être et plaisirs gourmands. Pour que la foire demeure un événement populaire, l’organisation a mis le paquet sur l’animation. Le rendez-vous marchand se veut aussi festif. L’exposition Rock Story de Philippe Manœuvre  s’impose comme un événement incontournable. Une plongée dans l’univers du rock où l’on retrouve à la fois les disques, les objets, les costumes, les voitures, toutes les pochettes de Johnny. En complément, des concerts et animations pour petits et grands. Parmi les bons plans, on note l’entrée gratuite pour les plus de 60 ans tous les jours avant midi et l’entrée gratuite pour toutes les femmes le 10 avril.



Patrick Thibault
Google map

Où trouver cet événement ?

Commentaires

Vos commentaires

connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
téléchargez
l'application
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les jeux
En ce moment sur le site de WIK, des centaines de places cinés, spectacles, concerts... à gagner!