cinéma

Kingsman : Le Cercle d'or


quoi

Kingsman, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis.

QUI
de Matthew Vaughn, avec Taron Egerton, Colin Firth, Mark Strong, 2h21, Grande-Bretagne, USA
Géolocalisez les salles
HORAIRES (du 6 au 12 Décembre)


Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans include() (ligne 153 dans /home/sites/www.wik-lesite.fr/web/sites/all/themes/wik/templates/rate-widget.tpl.php).
  • Notice : Undefined offset: 1 dans include() (ligne 153 dans /home/sites/www.wik-lesite.fr/web/sites/all/themes/wik/templates/rate-widget.tpl.php).
  • Notice : Undefined offset: 1 dans include() (ligne 153 dans /home/sites/www.wik-lesite.fr/web/sites/all/themes/wik/templates/rate-widget.tpl.php).
  • Notice : Undefined offset: 1 dans include() (ligne 153 dans /home/sites/www.wik-lesite.fr/web/sites/all/themes/wik/templates/rate-widget.tpl.php).
  • Notice : Undefined offset: 1 dans include() (ligne 153 dans /home/sites/www.wik-lesite.fr/web/sites/all/themes/wik/templates/rate-widget.tpl.php).
  • Notice : Undefined offset: 1 dans include() (ligne 153 dans /home/sites/www.wik-lesite.fr/web/sites/all/themes/wik/templates/rate-widget.tpl.php).
Interview

Kingsman : Le Cercle d'or

MATTHEW VAUGHN

« Un Kingsman sans Colin Firth, ce n’est pas possible. »

Après le succès du premier épisode, Matthew Vaughn retrouve les Kingsman qu’il associe à leurs homologues américains, les Statesman, pour affronter la suavement sadique reine de la drogue, Poppy (Julianne Moore). Humour et action haute voltige garantis.

Les Kingsman s’identifient avec des noms de chevaliers de la table ronde, les Statesman par des noms d’alcool. Si vous preniez des Frenchsman, comment les nommeriez-vous ?
Le monde de Kingsman est une célébration de cultures de différents pays. Si je prenais des Français, je penserais au monde de la mode ou à celui de la terre, du vin. Je pourrais les appeler agent Dior, Vuitton ou alors agent Bordeaux ou Côte du Rhône.

Pourquoi avoir accepté une suite alors que vous aviez refusé celle de Kick-Ass et X-men ?
J’aurais été incapable de dire non à sa suite. Cela aurait été comme laisser quelqu’un d’autre s’emparer de mes jouets et s’amuser avec.

Est-ce difficile de diriger Elton John ?
Dès qu’on parle de musiciens, de sportifs, j’ai des étoiles plein les yeux. Avec Elton, c’était encore mieux que ce que j’avais imaginé, il a été vraiment très facile à diriger.

En faisant mourir Colin Firth dans le premier épisode, saviez-vous que vous le feriez revenir dans le second ?
Pas du tout. En fait, j’ai essayé de voir si le scénario pouvait fonctionner sans lui et je me suis rendu compte que non. Un Kingsman sans Colin Firth, ce n’est pas possible.

Son personnage revient vers sa passion d’enfance, les papillons. Et vous, quel était votre rêve d’enfant ?
J’adore la musique. Je voulais devenir musicien, une pop star évidement. C’est raté mais j’ai quand même eu beaucoup de chance, ma deuxième passion étant le cinéma.

Est-ce facile de convaincre un grand studio quand on veut faire un film certes pop, mais pas du tout édulcoré ?
Ma propre compagnie finance le film et aucun studio n'aurait misé sur Arnaques et Botanique, Snatch, Layer Cake ou Kick-Ass ou alors pour un résultat final très différent. Nous considérons qu’il faut faire des films que personne d’autre ne pourrait faire et si le public continue de nous suivre, les studios le feront aussi.
 

Propos recueillis par Laurence Kempf
Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
Photos
vidéo
géolocalisation

Les avant-premières