cinéma

Cessez-le-feu


quoi

1923. Georges, héros de 14 fuyant son passé, mène depuis quatre ans une vie nomade et aventureuse en Afrique lorsqu'il décide de rentrer en France. Il y retrouve sa mère et son frère Marcel, invalide de guerre muré dans le silence. Peinant à retrouver une place dans cet Après-guerre où la vie a continué sans lui, il fait la rencontre d'Hélène, professeure de langue des signes avec qui il noue une relation tourmentée...

QUI
de Emmanuel Courcol, avec Romain Duris, Céline Sallette, Grégory Gadebois, 1h43, France, Belgique
Géolocalisez les salles
HORAIRES (du 13 au 19 Décembre)

Aucune date


L'avis de la rédaction

Cessez-le-feu

L'adieu aux armes

Pour sa première réalisation, le scénariste Emmanuel Courcol panse les plaies des soldats de la première guerre mondiale, entre l’Afrique et les bords de Loire, jusqu'à Nantes.

Par la riche palette des thèmes abordés (la guerre, le voyage, la famille, l’amour), Cessez-le-feu pourrait être l’adaptation d’un grand roman populaire. « On me l’a dit plusieurs fois. Et ça me satisfait plutôt, parce que j’ai voulu faire quelque chose de romanesque, avec du souffle » nous confiait Emmanuel Courcol lors de sa venue au Gaumont Nantes début avril. Mais c’est bien connu, un bon roman ne fait pas forcément un bon film… Si les performances d’acteur sont honorables (on préfère Grégory Gadebois et Céline Sallette à Romain Duris, ici un peu fade), Cessez-le-feu pèche par académisme. Et surtout par son esthétique « rétro » franchement lisse, plus Amélie Poulain que Frantz d’Ozon, dont le propos était proche. Reste cette grande idée de scénario qui sauve le film : le contre-champ de l’Afrique. « J’ai voulu rappeler que des troupes coloniales ont combattu en France et que l’approche culturelle de la guerre y était différente. Ils en font une épopée héroïque, mais c’est aussi une manière de soigner leur trauma, à l’opposée de celle de Georges (Duris) qui s’enferme dans le silence. »

Matthieu Chauveau
Les commentaires des internautes
connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
Photos
géolocalisation

Les avant-premières