Retour à la selection
Gastronomie

LuluRouget

LuluRouget Gastronomie
LuluRouget Gastronomie
LuluRouget Gastronomie

Une nouvelle adresse pour un nouveau départ sur l'Île de Nantes.

Calendrier Horaires :
  • Mardi : 12:15 - 13:45
  • Mardi : 19:45 - 21:45
  • Mercredi : 12:15 - 13:45
  • Mercredi : 19:45 - 21:45
  • Jeudi : 12:15 - 13:45
  • Jeudi : 19:45 - 21:45
  • Vendredi : 12:15 - 13:45
  • Vendredi : 19:45 - 21:45
  • Samedi : 12:15 - 13:45
  • Samedi : 19:45 - 21:45
Localisation Lieu : 4 place Albert Camus
44000 Nantes
Téléphone Tél : 02 40 47 47 98
Avis rédaction

L'avis de la rédaction

À retrouver les yeux fermés

Depuis l'automne 2017, c’est sur l’Île de Nantes que LuluRouget s’est remis au piano. Après avoir fait ses gammes rue du Cheval Blanc, c’est face à Stéréolux qu’il s’est installé. Une cuisine inspirée dans un espace épuré. Pour le reste, Lulu annonce la couleur d’emblée : pas de carte à rallonge, des produits frais et de qualité. On peut y redécouvrir, par exemple, un “traditionnel pâté de tête de porc blanc de l’Ouest et ses condiments” dont on avait (presque) oublié combien ce pouvait être bon. Ses poissons toujours cuits à la perfection et ses plats qui jouent la carte saisonnière. Les yeux peuvent être ouverts ou fermés. Qu’importe, la cuisine de Lulu continue de chanter.



Françoise Simone
L'interview

L'interview

4 questions au chef Ludovic Pouzelgues

Qu’est-ce qui a changé à part l’adresse ?

Rien ! En tout cas, pas notre cuisine. C’est plus grand donc on peut accueillir davantage de monde. C’est aussi plus confortable en cuisine et la cave n’est plus en sous-sol. Le défi, c’est d’assurer la même qualité et régularité, en cuisine comme en salle.

On parle parfois de “cuisine d’auteur”. La formule vous convient ?

Je ne sais pas trop ce que ça veut dire. C’est sans doute gentil mais je me considère d’abord comme un interprète. La cuisine, c’est tout ce que j’ai vu, appris et intégré… J’essaie d’y apporter ma touche personnelle mais sans chercher à entrer dans une case.

Quel âge aviez-vous en 1986 ? Cette année-là, Gold chantait Un peu plus près des étoiles… Ça vous dit quelque chose ?

(Rire). En 1986, j’avais cinq ans. Je vais me répéter : non, je n’ai pas déménagé pour décrocher une étoile. Si on ne l’a pas eue rue du Cheval Blanc, c’est que nous n’étions pas au niveau. On a encore du travail à faire. On a déménagé parce que j’avais envie d’être chez moi, dans mes murs. Et ce quartier en devenir, c’est aussi un pari.

Une idée de plat pour passer l’hiver ?

Avec les premiers froids, on a envie d’une cuisine mijotée, de plats en cocotte. Alors pourquoi pas un perdreau au chou, avec du potimarron, des châtaignes…

Google map

Où trouver ce restaurant ?

Commentaires

Vos commentaires

connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
téléchargez
l'application
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les jeux
En ce moment sur le site de WIK, des centaines de places cinés, spectacles, concerts... à gagner!