Retour à la selection
Electro

D-Version #4 - Scratch Massive

D-Version #4 - Scratch Massive Electro

Sébastien Chenut et Maud Geffray sortent leur quatrième album, le somptueux « Garden of love ». Une musique électronique moderne, assumant sa filiation avec la pop. Porté par des compositions soyeuses et la voix planante de Maud, ce nouvel opus oscille entre mélancolie, émotion, douceur et violence (des sentiments).

Calendrier Dates :
  • Vendredi 13 septembre 2019 à 22h00
Localisation Lieu : Le VIP, bd de la Légion d’Honneur
44600 Saint-Nazaire
Prix : 8 à 14€
Site web Site : levip-saintnazaire.com/concert...
Avis rédaction

L'avis de la rédaction

D Days

Organisé dans le cadre de la Digital week, D-Version envisage les arts numériques dans leur dimension la plus large. D’abord en musique avec aussi bien l’électro-pop rêveuse de Scratch Massive que la techno danseuse de Paulette Sauvage. Sans oublier les scratchs massifs de Mix Master Mike, DJ de référence (ancien membre des Beastie Boys !) très rare en France. Ensuite, à travers des installations interactives : l’une transforme votre corps en manette de jeu vidéo. L’autre le plonge dans un film d’animation. La troisième fait de vous un génie de la musique, capable de sortir des mélodies d’un synthétiseur ou d’une carotte, d’une fourchette ou d’une casserole. Un Mix Master Mike en herbe ?

Matthieu Chauveau
L'interview

L'interview

Le 44 de Maud Geffray (Scatch Massive)

La Nazairienne est devenue une figure emblématique de la scène électro féminine française. Depuis la sortie de son album solo Polaar,
le clip Goodbye Yesterday fait un malheur. Inspiré des films d’animation japonais, il nous entraîne dans un univers cyberpunk futuriste. En, parallèle, on la retrouve avec son groupe Scratch Massive. L’occasion de partager sa vision de la Loire-Atlantique.
 

Nazairienne de souche ou d’adoption ?
De souche, et c’est aujourd’hui mon point d’ancrage hors de Paris.
 

Une ou un originaire du 44 célèbre ?
Une Nantaise, Claude Cahun, femme géniale du début du XXe, artiste écrivaine photographe liée au surréalisme et une femme très libre.
 

En quoi le 44 est-il un département étonnant ?
Sans doute pour sa douceur de vivre.
 

Un bon plan en Loire-Atlantique ?
Les marais salants, à côté de Guérande. C’est un paysage hyper atypique qui résiste au temps. Une sorte de mosaïque de couleurs, ça vaut vraiment le coup d’œil.
 

La couleur du 44 ?
Plutôt le bleu, pour l’océan, les dégradés du ciel. Il y a quelque chose d’assez froid et lumineux globalement. En tout cas, je n’imagine pas une couleur chaude.
 

Si le 44 était un film ?
Peut être Tournée de Mathieu Amalric parce qu’il a été tourné à Saint-Nazaire. Je crois que c’était la première fois que je voyais sur grand écran la ville de Saint-Nazaire comme ça, avec la salle de concert du VIP, le port… C’est un beau décor de film.
 

Le lieu le plus dansant ?
Le VIP à Saint-Nazaire. J’y ai joué l’année dernière en solo, c’était le feu. J’y rejoue le 13 septembre avec mon groupe Scratch Massive.
 

Un bar pour refaire le monde ?
Sous les Palmiers, la plage, face à la plage à Saint-Nazaire. Un café hyper mignon tenu par Anne-Gaëlle, mon amie d’enfance. C’est une grande lectrice qui a beaucoup de goût pour la déco et la musique. Donc, il y a des bouquins, souvent des spectacles le soir et, la journée, on peut se poser tranquillement avec vue sur la mer.
 

Une bonne table en amoureux ?
Le restaurant Pickles à Nantes. Super table et très chouette accueil.
 

Votre crêperie ?
Le Derwin, sur la côte sauvage de Batz-sur-Mer, pour ses crêpes et surtout pour sa salade de crabe décortiqué aux épinards. Le seul problème c’est qu’il y a beaucoup de monde l’été.
 

Votre spécialité favorite ?
Les petits beurres nantais.
 

Un endroit pour rêver ?
La plage de Monsieur Hulot à Saint-Marc-sur-Mer. C’est hyper mignon, désuet et, en même temps, on regarde passer ces énormes paquebots qui rejoignent le port de Saint-Nazaire. Ambiance contrastée.
 

Votre lieu préféré ?
Le port de Saint-Nazaire, vers le quartier du Petit Maroc. Le paysage y est vraiment très spécial avec l’immense blockhaus, les paquebots, les hommes qui bossent dans ces gigantesques chantiers, l’océan au loin, et cette lumière. C’est assez magique.
 

Votre jardin secret ?
Celui de la maison de mes parents, à Saint-Nazaire, hyper agréable, un petit havre de paix.
 

Loire ou Atlantique ?
Atlantique ! Je suis assez fascinée par l’immensité de l’océan. Quand j’étais enfant, j’imaginais vraiment la vie des gens de New York, pile au loin, en face de ma fenêtre.
 

Une bonne raison de vivre ici ?
L’horizon.
 

Une bonne raison de partir d'ici ?
La musique et les études.
 

Une escapade dans le département ?
Aller jusqu’à la presqu’île du Croisic en longeant la côte, c’est hyper sauvage.
 

Votre plage ? 
La plage de Porcé. J’habitais à 100 mètres quand j’étais enfant. On y allait tout le temps, j’y ai beaucoup de souvenirs.
 

Votre coucher de soleil idéal ?
Posée à la plage de Sainte-Marguerite face à l’océan en attendant l’arrivée du rayon vert.



Patrick Thibault
Crédit photos : © Alexia Cayre
Google map

Où trouver ce spectacle ?

Commentaires

Vos commentaires

connectez-vous ou créez votre compte pour laisser votre avis
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les jeux
En ce moment sur le site de WIK, des centaines de places cinés, spectacles, concerts... à gagner!